Comment définir la bactérie le streptocoque ?

La scarlatine , maladie infectieuse due à une bactérie le streptocoque du groupe, touche principalement les jeune enfants par le foyer toxinique. Elle commence par une angine accompagnée d’une forte fièvre. Une éruption peut ainsi apparaître, cette dernière étant constituée de grands placards rouges. Ces signes peuvent disparaitre en une semaine et la peau de la personne infectée peut ensuite  se desquamer en lambeaux. Pour traiter cette maladie, vous pouvez recourir au traitement par antibiotiques. Cela prévient également les éventuelles complications cardiaques ou rénales.

 

Épidémiologie de la scarlatine

C’est au XIXe siècle que le corps médical a commencé par constater de grandes épidémies touchant de nombreuses familles en Europe. Mais à partir des années 1950, cette maladie est devenue banale, et ce, grâce à l’utilisation des antibiotiques, dans le cadre de son traitement. Sa fréquence a considérablement diminué et actuellement, elle est même devenue une maladie rare. Comme la scarlatine est contagieuse, il est dans ce sens difficile d’évaluer sa prévalence. Et pour cette raison, il y a aussi les formes peu symptomatiques de cette infection.

 

A quoi est due la scarlatine chez l’adulte ?

On pense souvent que la scarlatine est présente chez les enfants de 1 à 10 ans. Mais elle est encore plus fréquente pour les enfants âgés de 4 à 8 ans et a tendance à se développer chez les adultes sur les mêmes principes. La scarlatine chez l’adulte peut venir simplement de la respiration par l’air. La maladie une infection bactérienne contagieuse causée par une bactérie dénommée streptocoque bêta hémolytique, groupe A. Cette bactérie peut se transmettre tout particulièrement par voie aérienne, via les gouttelettes de salive des personnes infectées ou encore celles porteuses asymptomatiques de l’infection.

 

COMMENT SE DÉROULE LA CONTAGION DE LA SCARLATINE ?

Le streptocoque se développe dans un premier lieu au niveau du pharyngé. On peut subir une contagion de la scarlatine. Cette bactérie provoque ensuite une angine. Les toxines érythrogènes qu’elle sécrète impliquent des manifestations cutanées ainsi que des complications. Une vasodilatation, accompagnée d’un œdème dermique, d’un infiltrat lymphocytaire peut ainsi apparaître. Son incubation dure 2 à 5 jours et est marquée par une forte fièvre (39 à 40°C). A cela s’ajoutent des vomissements et des douleurs abdominales. L’éruption, quant à elle, n’apparaît qu’entre 1 et 2 jours plus tard. Une desquamation peut enfin apparaître après environ 7 jours en larges lambeaux des mains et des pieds.

 

Les complications possibles de la maladie de scarlatine

Actuellement les complications de la scarlatine rénales ou cardiaques sont devenues rares, et ce, grâce à l’utilisation des antibiotiques. Toutefois, il peut toujours arriver qu’elles surviennent chez un patient. Et dans ce cas, il faut faire attention puisque les séquelles sont le plus souvent importantes, parfois même définitives. La glomérulonéphrite aiguë est par exemple une forme d’atteinte rénale. Cette maladie est le plus souvent transitoire, mais peut devenir définitive et causer de gros problèmes au rein. Elle se manifeste généralement 7 à 12 jours après le premier symptôme de la maladie. En effet, après plusieurs années de maladie, la personne atteinte peut faire apparaître une insuffisance rénale chronique. On peut aussi citer le rhumatisme articulaire aigu. C’est une atteinte des articulations et aussi des valves cardiaques et elle survient entre environ 1 et 4 semaines après le commencement de la maladie.

 

En quoi consiste le traitement de la scarlatine ?

Il faut traiter cette maladie si l’on veut éviter les complications. Le procédé du traitement de la scarlatine consiste à donner une antibiothérapie efficace au malade, un médicament qui agit sur le streptocoque groupe A. En tant que première solution, les médecins vont prescrire un antibiotique de la variété des bêta lactamines comme la pénicilline ou bien l’amoxicilline. En présence d’allergie aux bêtalactamines, le professionnel médical peut prescrire un antibiotique de la gamme des macrolides. En tout cas, le plus important est de respecter la durée du traitement de la scarlatine. Il faut donc mener à terme son traitement pour éviter les complications rénales et cardiaques. Les personnes qui sont entrés en contact avec le patient malade, doivent également suivre un traitement (antibiotique) pendant 5 à 7 jours. Comme conseil, il faut par ailleurs éviter l’utilisation des antiseptiques locaux puisqu’ils peuvent favoriser la diffusion de l’infection vers l’oreille et impliquer ainsi une otite.

Quels sont les risques de récidives de scarlatine ?

Il faut mentionner que la scarlatine fait partie des maladies dites immunisantes. C’est-à-dire qu’elles ne surviennent qu’une fois dans la vie. Toutefois, comme il existe plusieurs souches antigéniques en matière de streptocoque, le risque de récidive n’est donc exclu. Toutefois, cette éventualité est exceptionnelle étant donné la faible prévalence de la maladie. Cette maladie est prise en charge dans le cadre de la gestion de l’assurance santé en france, et par le biais de la mutuelle comme sur ce lien de chaque salarié lors de mise à disposition du traitement.