La scarlatine et femme enceinte

La scarlatine est une maladie particulière des autres maladies infantiles. Elle est causée par une bactérie dénommée streptocoque du groupe A. elle concerne notamment les enfants âgées de 5 à 15 ans. Et comme l’infection bactérienne se trouve au niveau de la gorge, elle peut alors se transmettre via les voies respiratoires. L’incubation dure environ entre deux et cinq jours et il est à noter que la maladie est contagieuse. Elle peut être présente lorsqu’une femme est enceinte. La scarlatine au niveau de la grossesse doit être pris au sérieux par les symptômes lourds.

 

Symptômes de la scarlatine lors de la grossesse

La scarlatine débute toujours par un mal de gorge soudaine. Avec cela, il peut y avoir de la fièvre. La température de la personne atteinte de l’infection peut avoisiner les 40 °C. Elle peut d’ailleurs ressentir des frissons et constater son rythme cardiaque qui s’accélère de plus en plus. À part cela, des ganglions du cou s’enflent et la personne souffre d’une difficulté à avaler des aliments. Il est aussi à mentionner que cette maladie s’accompagne souvent des malaises généraux, outre les maux de tête, les douleurs au ventre et le vomissement. Après une période de 18 à 24 heures après le mal de gorge et la fièvre, une éruption cutanée peut apparaître. Cette dernière est causée par une toxine, généralement produite par le streptocoque (groupe A). L’éruption débute par le thorax et s’étend par la suite au reste du corps. Ces symptômes peuvent en effet apparaître après une période de deux jours. Les paumes des mains ainsi que les plantes des pieds peuvent toutefois ne pas être atteintes. Dans ce cas, la peau peut paraître ainsi brulée par le soleil. Elle est rugueuse au toucher, telle qu’un papier sablé. Il est encore possible de voir apparaître de minuscules boutons d’une couleur rouge foncé au niveau de la peau.

 

La scarlatine constitue-t-elle un danger pour la grossesse danger ?

Il ne faut pas oublier que la scarlatine est classée parmi les maladies infectieuses. Les toxines de la bactérie streptocoque sont en effet les responsables d’une vasodilatation qui s’associe d’un œdème. La scarlatine est de nos jours une maladie qu’on rencontre très rarement en France. Elle touche souvent les enfants en hiver. La scarlatine adulte est certes moins fréquente, mais pas impossible. Dans le cas d’une grossesse, le professionnel médical peut prescrire un traitement adapté à ce genre de maladie. Il y a entre autres les antibiotiques adaptés à l’état de la femme enceinte. Toutefois, le traitement antibiotique ne doit pas présenter une contre-indication avec la grossesse. Dans la plupart des cas, ce traitement n’entraîne pas de complications. La personne qui porte son enfant doit toutefois surveiller son taux d’albumine tous les jours, pendant un mois. À défaut d’un traitement, la scarlatine peut par contre entraîner des complications causées par les streptocoques. Plus tard, la patiente peut alors souffrir d’un rhumatisme articulaire ou d’une affection rénale. En tout cas, lorsqu’une femme enceinte est atteinte d’une scarlatine, elle doit être traitée comme n’importe quelle patiente souffrante de cette maladie. En cas de fièvre soudaine, il est bien conseillé de faire baisser le plus rapidement possible sa température via un antipyrétique (paracétamol). C’est parce que cela peut impliquer d’autres complications comme l’accélération de son rythme cardiaque, etc.

comparateur-devis-assurance-mutuelle-novia-sante

 

Autour du même sujet :

Comment évolue la scarlatine adulte ?

Quelles solutions adopter pour bien traiter la scarlatine ?

Quel réflexe en terme de prévention au niveau de la scarlatine avoir ?

La contagion de la scarlatine un mythe ?

Quels sont les symptomes de la scarlatine à détecter ?