Le traitement de la scarlatine

Le traitement de la scarlatine avec des antibiotiques permet d’éviter ses complications. La pathologie est causée par le groupe bêta streptocoques hémolytiques. Si elle est d’intensité légère, elle disparaît au bout d’une semaine. Si l’infection est assez sévère, elle engendre des complications et peut devenir mortelle. En suivant un traitement avec des antibiotiques, le malade peut récupérer au bout de 4 à 5 jours. Durant le traitement de la scarlatine, il doit se reposer. La durée du traitement avec les antibiotiques est de 10 jours. La pénicilline est l’antibiotique la plus efficace pour soigner cette pathologie. Si le patient est allergique, le médecin lui prescrira de l’érythromycine. Avant de prescrire le médicament approprié, le médecin procède à un test de culture et de réceptivité  du spécimen du prélèvement de la gorge. Ce test permet de connaître la sensibilité des streptocoques à certains antibiotiques. De son côté, il est recommandé que chaque patient remplisse le schéma d’antibiothérapie. En respectant et en suivant le traitement avec les antibiotiques, le malade pourra observer lui-même que les symptômes de la scarlatine s’estompent petit à petit après quelques jours. Cette évolution est effective si et seulement si il prend régulièrement les médicaments.

Quels sont les signes médicaux et le traitement de la scarlatine ?

Les signes de la scarlatine sont accompagnés de fièvre. Cette dernière tombe d’elle-même après 1 ou 2 jours grâce aux antibiotiques notamment l’acétaminophène ou le paracétamol qui apaise aussi les douleurs et les souffrances. Une lotion à la calamine et d’autres variantes sont reconnues pour apaiser et soulager les démangeaisons dues à l’éruption cutanée. Tout au long du traitement, le patient doit rester au lit et se reposer dans un endroit cool. En même temps, il doit faire en sorte de bien s’hydrater avec de l’eau cool et non froide. Est conseillé la consommation de laits frappés, de sucettes glacées, d’aliments froids et de liquides chauds comme la soupe afin de soulager le mal de gorge.

 

Quels sont les cas de complication de la scarlatine ?

Si la scarlatine devient compliquée, elle peut entraîner une otite moyenne ou des infections de l’oreille. Une sinusite ou inflammation et infection des sinus peuvent également être observée. Une pneumonie ou infection pulmonaire, une glomérulonéphrite ou infection rénale ou encore un abcès de la gorge appelé abcès adénite peuvent également apparaître. Si la scarlatine s’aggrave, le malade peut avoir un rhumatisme aigu favorisant une incidence sur les valves du cœur et des douleurs au niveau des articulations. Peuvent apparaître mais rarement une infection des os et des tissus profonds appelés ostéomyélite ou fasciite nécrosante. Le patient peut également présenter un empoisonnement du sang, un choc toxique, une méningite ou une insuffisance rénale. Ces complications n’apparaissent que si la pharyngite streptococcique ou la scarlatine soit bien traitée, évaluée et gérée de façon appropriée. Si le malade a du mal à avaler même les liquides et les médicaments, une hospitalisation est recommandée en urgence pour les administrer par voie intraveineuse.

comparateur-devis-assurance-mutuelle-novia-sante

 

Autour du même sujet :

Quel réflexe en terme de prévention au niveau de la scarlatine avoir ?

La contagion de la scarlatine un mythe ?

Comment évolue la scarlatine adulte ?

Quelles sont les complications liés à la scarlatine ?

Comment traiter la scarlatine lors d’une grossesse ?